En septembre 2015 Olivier Poivre d’Arvor s’est vu confier une mission de promotion et de valorisation de l’attractivité culturelle de la France avec notamment l’organisation du « Grand Tour » comportant 50 étapes (dont une seule en Auvergne) et un Forum « Culture destination France » destiné à promouvoir le tourisme en France le 9 mars dernier à Paris.

PBPA qui prépare la première Journée du Patrimoine Bourbonnais le 11 juin à Chareil-Cintrat est venu chercher les idées clefs du succès pour un patrimoine créateur de richesses et de tourisme.

Les données qui se dégagent des études récentes:

1/ La France reste la 1ére destination touristique du monde mais est talonnée par d’autres pays proches qui innovent (Italie, Espagne, …),

2/ La demande mondiale est en croissance, mais l’offre de tourisme augmente maintenant plus vite que la demande,

3/ Demain le tourisme sera culturel !!!

4/ Les grandes citées captent 70% de la croissance de la demande parce qu’elles ont adapté leur offre

Bourbon-l_Archambault.jpgBourbon__decor_etablissement_thermal.jpg

Les facteurs clefs de succès adaptables au Bourbonnais:

1/ Décloisonner les sujets : spectacles, monuments, sport, vins, golf, logement, gastronomie, mémoire… et décloisonner les territoires.

2/ Fusionner tourisme et culture (ex de Nantes où culture et tourisme sont réunis et où une « mise en scène de la ville » a été créée.

3/ « Créer une destination » avec une marque connue et organiser ses circuits et sa logistique : transports, signalétiques, logements.

Enfin, quelques commentaires intéressants sur deux thèmes

L’authenticité devient une valeur très recherchée, notamment évoquée par le Président du Centre des Monuments Nationaux qui ajoute : « le monument ne se déplace pas , il faut se déplacer et il doit être intégré dans son territoire ».

La mémoire est un thème très porteur si à nouveau il est mis en scène et authentique d’où le succès grandissant du tourisme de mémoire : champs de bataille (Verdun), l’Hermione (250000 visiteurs/an avec 0€ d’argent public) budget 4Mo€/an et pas de publicité : réseau, authenticité, mémoire….

Toutes ces idées serviront de fil rouge aux actions de PBPA et lors de la journée de Chareil-Cintrat.

Le Bourbonnais a beaucoup d’atouts pour progresser mais ne lui manque-t-il pas la vision, la volonté, l’envie et tout simplement la méthode?